Fatigue, douleur, appréhension… retrouver sa vie sexuelle après l’accouchement n’est pas toujours chose facile

Bébé demande votre attention jour et nuit, la fatigue s’accumule et vous ne trouvez pas un moment pour vous retrouver avec le papa ? Vous n’êtes pas encore amie-amie avec votre nouveau corps ? Pas d’inquiétude, non seulement c’est tout à fait compréhensible, mais de surcroît nous sommes différentes et ne réagissons pas toutes de la même façon. Ecoutez-vous, prenez votre temps si vous en avez besoin, et surtout communiquez avec votre conjoint afin qu’il vous épaule. En effet, cela lui permettra de mieux comprendre ce que vous vivez, et d’exprimer lui aussi ses attentes. En attendant, voici des réponses aux questions que vous pouvez vous poser.

Quand reprendre sa vie sexuelle ?

La plupart du temps, les spécialistes recommandent d’attendre 6-7 semaines, le temps que votre corps se remette de votre accouchement (fermeture du col, reprise de la taille initiale du vagin, cicatrisation…). Nous vous conseillons d’attendre le feu vert de votre médecin qui pourra juger le risque d’infection que vous encourez si vous reprenez des rapports trop tôt (généralement parce que le col n’est pas encore suffisamment refermé). Cependant, si le désir est là, n’hésitez pas à l’assouvir ! La sexualité s’exprime aussi par de multiples caresses. Le couple pouvant être fragilisé par l’arrivée du bébé, ce serait dommage de passer à côté d’un moment complice…

Pourquoi j’ai mal lors des rapports depuis mon accouchement ?

Un accouchement, ce n’est pas rien ! Votre corps a fourni un véritable effort physique et peut en avoir souffert.

J’ai eu une déchirure ou une épisiotomie

Même si votre cicatrice s’est refermée, elle peut encore être douloureuse (il en est de même pour une cicatrice due à une césarienne). Dans ce cas, le mot d’ordre reste la douceur et nous vous conseillons d’allonger les préliminaires et de ne pas hésiter pas à utiliser un lubrifiant. Les lubrifiants Smile Makers, que nous vous avions déjà présenté dans notre article sur la sexualité pendant la grossesse, ont été sélectionnés dans nos box car ils ne contiennent aucun composant néfastes pour la santé des femmes (perturbateurs endocriniens notamment).

Vous pouvez également pratiquer régulièrement des massages avec une huile  appropriée, afin d’assouplir et d’atténuer peu à peu la sensibilité de la cicatrice. Vous pouvez les faire vous-mêmes ou en faire un moment à 2 !

Je suis sujette à une sécheresse vaginale

Ce trouble, courant après la grossesse, est dû au manque d’œstrogènes. Si vous êtes dans ce cas, n’hésitez pas, encore une fois, à utiliser un gel lubrifiant. Si jamais cela ne suffit pas, n’hésitez pas à en parler à votre gynécologue qui pourra vous prescrire un traitement local destiné à réhydrater vos muqueuses.

J’ai des hémorroïdes

Sachez que 20 % des femmes souffrent de crises hémorroïdaires après la naissance de bébé, notamment dans les six semaines suivant l’accouchement. Cela peut également être l’origine de vos douleurs. Si vous êtes dans ce cas, demandez conseil à votre pharmacien qui aura la solution pour vous soulager.

Ma libido est proche de 0 / est à 0 depuis mon accouchement 

Rassurez-vous, vous n’êtes pas la seule !  De nombreux facteurs peuvent en être à l’origine : des rapports douloureux possibles, comme nous venons de l’évoquer, la fatigue, bien sûr, mais aussi un corps qui a changé et que vous n’avez pas encore accepté, le manque d’intimité – notamment si vous pratiquez le cododo, l’appréhension…

Si vous allaitez, sachez que vous produisez une hormone, la prolactine, qui peut engendrer une baisse du désir sexuel. Le taux de prolactine ne diminue qu’une fois l’allaitement bien mis en place, lorsque la montée de lait devient une fonction réflexe, soit environ 3 mois après le début de celui-ci.

Quelle qu’en soit la cause, ne culpabilisez pas. L’important est de ne pas rompre le dialogue avec votre conjoint afin qu’il puisse également s’exprimer, et de faire en sorte que les moments de complicité et les gestes d’affection soient toujours présents. Soyez patients, et prenez le temps qu’il vous faudra.

En revanche, si après plusieurs mois le désir n’est toujours pas au rendez-vous ET que cela pose souci dans votre couple, n’hésitez pas en parler à un professionnel de santé qui pourra vous aider.

En bref si vous ne deviez retenir que quelques mots clés : déculpabilisez, écoutez-vous, soyez patiente et n’oubliez pas de bien communiquer avec votre conjoint !  De belles « retrouvailles » en perspective ;-)

Trucs et astuces pour ne pas laisser une routine sans sexe s’installer !

Le temps et l’attention que vous demande votre bébé, ajoutés à la fatigue, font que vous vous avez bien souvent le sentiment de « ne pas avoir le temps » de reprendre les câlins à deux. Or, le temps, ça se prend ! Voici quelques pistes pour ne pas laisser cette routine s’installer trop longtemps :

  • Pour reprendre contact avec votre corps, prenez soin de lui : gommages, hydratation, etc.
  • Et si, aujourd’hui, vous optiez plutôt pour des dessous sexys ?
  • N’attendez pas le soir… vous allez vous endormir avant que votre conjoint n’ait le temps de dire ouf ! La sieste de bébé peut être l’occasion de faire une sieste, vous aussi, mais vous vous reposerez après…
  • Pour retrouver un peu d’intimité : interdisez-vous de parler de votre enfant pendant toute une soirée, et si vous le pouvez et vous sentez prêts pour cela, sortez prendre l’air (apéro, resto, ciné) ! Si bébé dort comme un ange quand vous rentrez, vous serez déjà dans de bonnes dispositions pour faire l’amour.
  • Dernier recours : certains couples se bloquent des petits rendez-vous amoureux réguliers dans l’agenda,  que rien ne saurait annuler. Plus d’excuse possible !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>