La vue des plus petits : quand consulter ?

Parmi les contrôles de santé de votre enfant, l’examen ophtalmologique ne doit pas être négligé. En effet, 90% des acquisitions du bébé se font grâce à ce qu’il voit. Des problèmes de vue peuvent donc avoir une conséquence sur son développement.

À quel âge dois-je emmener mon enfant chez l’ophtalmologiste ?

Une 1ère visite entre les 9 mois et 12 mois de bébé est conseillée surtout si les parents et/ou les grands-parents présentent ou ont présenté plus jeune un défaut visuel.  Un dépistage précoce est également conseillé si des difficultés sont apparues durant la grossesse ou l’accouchement (diabète, infection, allergie, prématurité, besoin d’oxygène pendant l’accouchement, difficulté à prendre sa 1ère respiration…). Cependant, sachez que dès ses 6 mois, les ophtalmologues sont en capacité de détecter un strabisme léger chez le bébé, que nous, parents,  ne percevons pas forcément.

Quels symptômes doivent m’inviter à consulter ?

Avant l’âge d’un an :

  • Strabisme (bébé louche)
  • Nystagmus (mouvement d’oscillation involontaire et saccadée du globe oculaire)
  • Sensibilité importante à la lumière
  • Pupille blanchâtre
  • Larmoie sans cesse
  • Clignement exagéré
  • Se frotte souvent les yeux
  • Mal entendant
  • Paupières enflées, croûtées, rouges
  • Se cache un œil
  • Bébé tient sa tête penchée
  • Insensibilité aux formes, détails, couleurs
  • Doit toucher les objets pour les voir
  • Difficulté à voir un objet en mouvement, regard fixe
  • Raideur posturale
  • Hurlements fréquents 
De 1 à 3 ans :

  • Les mêmes symptômes que cités précédemment
  • Diplopie (vision double) en vision de loin et/ou de près
  • Se rapproche de l’objet qu’il veut voir
  • Yeux rouges, qui piquent
  • Maux de tête
  • Difficulté avec haut/bas, près/loin, avant/arrière
  • Contrôle mal son lancer
  • Trébuche, se cogne dans les meubles souvent
  • Posture déséquilibrée ou vicieuse
  • Souvent fatigué
  • Souvent agité
  • Traîne des pieds
  • Lent ou brusque à réagir
  • Grimace fréquemment
  • Rit ou pleure sans raison 
De 3 à 6 ans :

  • S’oriente mal
  • N’a pas le sens du détail
  • Manque d’attention, de concentration
  • Attrape ou lance mal la balle
  • Mauvaise coordination générale
  • Perte d’équilibre
  • Souvent de mauvaise humeur
  • S’isole d’un groupe 
A l’apprentissage de la lecture :

  • Se rapproche de ce qu’il veut lire
  • Dyslexie
  • Port de tête vicieux
  • Froncement des sourcils
  • Plissement des yeux
  • Douleur dans la nuque
  • Difficulté à suivre la ligne
  • Confond des lettres similaires
  • Refuse la lecture
  • Maux de tête surtout en fin de journée ou d’exercices 

Quels sont les principaux défauts visuels à détecter chez les enfants ?

La myopie : l’enfant voit mal de loin

  • Symptômes : il ne voit pas bien le tableau, la télévision (pour les plus grands !), et privilégie les activités de près

L’hypermétropie : l’enfant a des difficultés pour voir de près

  • Symptômes : maux de tête, yeux rouge, fatigue, irritabilité

L’astigmatisme : l’enfant voit déformé

  • Symptômes : il ne voit pas bien les contrastes

Le strabisme : l’enfant louche. Avant 5 mois, s’il s’agit d’un strabisme léger, pas d’inquiétude, ses yeux se coordonnent

L’amblyopie (œil paresseux) : un des yeux ne se développe pas normalement et a donc une vision moins bonne que l’autre. Parfois, la vision des reliefs n’est pas possible.

  • Symptômes : malheureusement, l’amblyopie peut passer inaperçue ; or après 12 mois, la rééducation devient difficile et l’œil peut alors perdre toute efficacité

 Comment choisir les lunettes de mon enfant ?

  • Pour les bébés de quelques mois, nous vous conseillons des lunettes sans branche de type bandeau
  • Choisissez des lunettes montantes (jusqu’aux sourcils) car l’enfant a tendance à lever les yeux pour pouvoir voir ce qui se passe autour ou du moins au-dessus de lui (par exemple, si vous lui parlez et que vous êtes côte à côte, il va lever les yeux pour pouvoir voir votre visage)
  • Des lunettes adaptées à la morphologie des plus petits (absence d’arête nasale, visage rond, joues rebondies)
  • Des lunettes souples, légères mais robustes!
  • Avant 3 ans, pas de charnières métalliques pour plus de sécurité

 

Un grand merci à Grandir à vue d’œil, opticien spécialiste des lunettes pour bébés, enfants et ados à Bordeaux et Toulouse, de nous avoir fourni de précieuses informations pour la rédaction de cet article!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>