Soleil, chaleur : comment éviter la déshydratation du bébé ?

On entend souvent parler de déshydratation chez les plus petits. En été bien sûr, mais également lorsqu’ils sont malades, et ont notamment la diarrhée. Comment expliquer ce phénomène et comment l’éviter ? Les experts de mpedia répondent à vos questions.

La composition du corps des nouveaux-nés est beaucoup plus importante en eau que celle des adultes (78% contre 60% à l’âge adulte). C’est pourquoi, les enfants courent le risque de se déshydrater plus vite, notamment en été où les longs trajets en voiture sont plus courants et, l’exposition à la chaleur parfois inévitable. Quelques précautions s’imposent alors.

 

Comment éviter la déshydratation ?

  • Gardez les enfants le plus au frais possible entre 12h et 16h, heures les plus chaudes de la journée.
  • Conséquence directe : adaptez votre emploi du temps en fonction de vos enfants. Pas de plage entre 12h et 16 h (surtout pour les bébés) !
  • Méfiez-vous de l’ombre des arbres et des parasols, qui laissent passer les UV.
  • Si vous voyagez en voiture, faites des pauses régulièrement, pour hydrater votre enfant. Si vous ne ressentez pas la chaleur, cela ne signifie pas que votre bébé, lui, ne la ressent pas. En effet, l’enfant souffre beaucoup plus de la chaleur que l’adulte car il est immobilisé dans son siège-auto,  sans circulation d’air. Vous cherchez des astuces pour éviter la transpiration des plus petits dans leur siège-auto ? Rendez-vous ici !
  • Proposez régulièrement de l’eau à votre bébé. Si vous l’allaitez, n’hésitez pas à lui donner le sein, c’est une alimentation très riche en eau et tout à fait appropriée en cas de grande chaleur.
  • Usez et abusez du brumisateur.

Quels sont les signes de déshydratation ?

  • votre bébé est agité, il pleure
  • votre enfant boit beaucoup d’eau et en redemande encore et encore
  • son visage est rouge
  • il transpire
  • il somnole
  • ses lèvres sont sèches
  • ses yeux sont cernés et il ne réagit plus à vos stimulations.
  • il urine moins
  • il a des vertiges et / ou la nausée, voire des vomissements (ces derniers risquent d’aggraver l’état de déshydratation)

 

Que faire en cas de déshydratation ?

Vous trouverez en pharmacie des solutés de réhydratation (vente libre mais remboursée par la Sécurité Sociale). A défaut, vous pouvez mélanger 2 cuillères à soupe de sucre en poudre et 1/2 cuillère à café de sel dans un litre d’eau minérale. En cas de vomissements, donnez-lui en petite quantité (20ml environ) mais très régulièrement, afin de vous assurer qu’il garde le liquide. Si son état ne s’améliore pas, une consultation chez le médecin s’impose.

Une autre source de déshydratation : les diarrhées

Si votre enfant souffre de diarrhées importantes et fréquentes, il risque de se déshydrater très rapidement. Avant un an, soyez très vigilants à l’évolution de ses diarrhées. Observez la fréquence et le volume des selles. Au delà de 6 ou 7 par jour, ce sont des diarrhées importantes qui peuvent entraîner une déshydratation. En effet, à ce stade, même s’il se nourrit et absorbe de l’eau, du soluté de réhydratation, du lait, votre enfant risque quand même de se déshydrater. Enfin, attention également aux vomissements qui accompagnent les diarrhées. Si votre enfant ne garde pas ce qu’il absorbe, la déshydratation sera d’autant plus sévère et rapide.

Si votre enfant est malade, et si vous allaitez, surtout n’arrêtez pas. Au contraire, les tétées viendront compléter la réhydratation par les solutés. Pesez votre enfant régulièrement afin d’évaluer précisément l’intensité de la déshydratation. Si son état ne s’améliore pas, consultez rapidement votre médecin.

Logo mpedia.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>