Allaitement : le témoignage d’Elisa, Et Dieu créa

Nous sommes heureuses de partager avec vous le témoignage d’Elisa au sujet de l’allaitement. Celui-ci illustre bien le fait que l’on gagne en assurance au fur et à mesure des années et grâce à l’expérience passée avec le ou les précédents bébés. On apprend peut-être notamment à moins se poser de questions et à plus écouter son instinct de mère ?

guillemets-ouvertureJe suis la mère de trois enfants, arrivés dans ma vie à des périodes bien différentes. Chacune de ces naissances a été unique, particulière et synonyme, aussi, de grands changements dans ma vie. Pourtant un point commun lie les premiers mois de mes enfants: l’allaitement. Je l’ai vécu à chaque fois comme une évidence, il a été mon premier lien tissé sur le lit même de l’accouchement. J’en ai aimé chaque instant, j’ai adoré cet apaisement et ce réconfort immédiat que je lisais sur leur visage et aujourd’hui encore en allaitant mon troisième enfant je sais que c’est le bon choix pour nous.

Je ne fais pas partie de celles qui disent qu’il FAUT allaiter, j’ai des amies très proches qui ont choisi le biberon et cela leur convient parfaitement. Je dirais plutôt qu’il FAUT suivre son envie et son instinct de mère.

J’ai fait le choix d’allaitements longs: de six mois à plus d’un an selon les enfants et en accord avec le père de mes deux filles. Nous avons vécu cela facilement sans nous poser de questions.

Pourtant, même si ce choix a toujours été une évidence, mes allaitements ont été plus simples à chaque grossesse, apprenant de mes expériences précédentes à d’avantage écouter mon instinct que les conseils parfois mal adaptés. Ainsi j’ai appris à allaiter à la demande plutôt qu’à heure fixe, à « vider » un sein plutôt qu’alterner les deux à chaque tété, j’ai aussi appris qu’il existe des pics de croissance et qu’on ne doit jamais avoir peur de manquer de lait. En deux mots, je dirais que l’âge et l’expérience m’ont appris à vivre calmement les premiers mois de bébé sans trop me soucier d’établir un rythme et que les choses se sont installées facilement d’elles même et sans stress. L’adage « il faut laisser le temps au temps » est si vrai pour un nourrisson. A l’heure ou j’écris ces mots, j’allaite ma fille Mia, elle s’endort doucement et nous sommes toutes deux totalement apaisées.guillemets-fermeture

Retrouvez Elisa sur son blog www.etdieucrea.com

pastille_Blog_Maman_Cocoon_2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>